Qui suis-je ?

Journaliste / rédactrice de métier, c’est en allant à la rencontre de l’autre, cet inconnu, celui qui ne montre au monde qu’une infime partie de ce qu’il est vraiment, que j’ai compris combien ce qui se passe entre les êtres humains me passionne. Comment les êtres humains fonctionnent ou dysfonctionnent ? Quels sont les ressorts de leur énergie de vie ou de mort ? Pourquoi rencontrent-ils régulièrement des difficultés qu’ils surmontent plus ou moins bien et qui, à bien y réfléchir, ressemblent bigrement, en terme de processus, à cette autre difficulté vécue il y a plusieurs années déjà ? Quelles sont leurs motivations, leurs enjeux ? Quelles stratégies mettent-ils en œuvre pour s’en sortir ? …

Autant de questions auxquelles j’ai cherché à répondre d’abord en suivant moi-même une analyse puis une psychothérapie – que je poursuis encore aujourd’hui.

Initiée à l’analyse transactionnelle (AT) au début des années 90, j’ai continué à m’y intéresser au fil des années. Comme un rendez-vous que l’on prend avec soi-même s’en en avoir réellement conscience, j’ai voulu devenir à mon tour psychopraticienne. C’était il y a dix ans. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers l’AT et que je me suis formée à l’institut rhônalpin d’analyse transactionnelle et approches pluridisciplinaires. Une formation à l’AT dans le champ de la psychothérapie en cinq années, éclairée par des ateliers expérientiels et des séminaires ouvrant sur d’autres cadres théoriques et méthodologiques comme la psychanalyse par exemple.

Je me suis également formée à l’approche corporelle-émotionnelle développée et enseignée par William F. Cornell.

Conformément au code de déontologie de ma profession, je suis engagée dans un processus thérapeutique en AT et suis inscrite en supervision afin d’interroger ma pratique avec un pair-superviseur habilité. Je continue, par ailleurs, à me former à de nouvelles approches afin d’accompagner mes clients le plus justement possible et leur permettre de cheminer là où ils souhaitent. Je fais également partie d’un groupe de pairs qui se réunit une fois par mois pour échanger sur ses pratiques et aborder des points théoriques.

Patricia Denoyer Psychothérapie